Menu Fermer

Les effets des côtes

Les effets des côtes

Chutes de neige avec l’influence océanique.

Introduction

Le massif Vosgien est le relief le plus populaire et le plus imposant de notre région. De nombreuses études et données des conditions météorologiques y sont disponibles. Cependant il y a d’autres reliefs, bien que modestes en terme d’altitude, qui ont une influence et connaissent aussi des disparités en terme de temps sensible, surtout en hiver .

Au cours des articles « les effets des côtes », nous vous exposerons, de manière ludique et vulgarisé , les effets en terme de temps sensible que ce genre de reliefs peut avoir .

Chute de neige avec vent océanique

Nous abordons ici, un cas souvent présent en hiver et qui donne du fil à retordre aux services de prévisions météo de toutes catégories . En effet, souvent vous pouvez constater que de la neige est bien prévue sur une ville avec même quelques centimètres et pourtant rien ne tient .. Voire il pleut!

Et bien cela est dû à la présence d’une masse d’air dite « océanique » présente à très basse altitude. Cette masse d’air dispose de plus d’énergie que de l’air froid classique. La neige tombe et en traversant cette couche, elle absorbe l’énergie de celle-ci et devient lourde et plus humide et donc quand elle arrive au sol, elle n’est plus assez « froide » pour le refroidir et elle fond !

Mais alors.. Pourquoi cela est-ce si dur à prévoir ?

Elle est difficile à cerner car elle est présente qu’à très basse altitude (elle se situe entre 200 et 400 mètres selon les conditions).  De plus, quand de l’air bien froid est déjà présent, on ne sait pas comment celui-ci va résister ni combien de temps, et c’est là tout l’enjeux de cette prévision délicate .

La (parfois grande) différence sur les côtes et plateaux.

Dans cette situation, où les villes dans les vallées connaissent de la neige lourde voire fondue , les côtes et leurs plateaux connaissent une véritable neige qui tient bien au sol .. Oui , comme si a Nancy il  y avait pluie et neige et sur ses hauteurs , dans la forêt de Haye , neige forte avec quelques centimètres .

Comment cela s’explique ?

L’air océanique est présent uniquement sur une très fine couche au-dessus du sol et dans la majorité des cas, elle ne dépasse pas les 300 mètres d’altitude. Les côtes font en général 300 à 450 mètres, leurs parties supérieures ne sont pas où très peu influencées par cet air océanique. Nous avons donc ce cas de figure: Entre 0,5 et 1°C dans les vallées avec neige fondante sans tenue au sol et -1°C sur les hauteurs, neige forte et 5 bons centimètres.

La différence d’altitude et même de température ne semble pas énorme mais le temps sensible, et surtout les conditions de circulation, sont très marqués!

Infographie explicative :

Exemple typique d’une situation neigeuse avec influence océanique résumé ci-dessous :

sans-titre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

error: Ce contenu est protégé.